Monde Numérique

Le meilleur de l'actu tech

image_author_Jérôme_Colombain
Par Jérôme Colombain
15 avr. · 1 mn à lire
Partager cet article :

Meta promet des assistants virtuels aussi intelligents que les humains... dans 10 ans

Dans un entretien passionnant, le français Yann Le Cun (Meta), "pape" de l'intelligence artificielle, explique comment il espère parvenir à une intelligence de niveau humain en suivant une autre voie que celle de ses concurrents.

INTERVIEW

Yann Le Cun, chef scientifique en IA chez Meta Yann Le Cun, chef scientifique en IA chez Meta

En quoi l'approche de Meta sur l'IA diffère-t-elle des autres entreprises ?

Chez Meta, nous pratiquons la recherche ouverte avec un laboratoire de recherche avancée qui fait de la recherche à long terme. C'est différent des entreprises qui se focalisent sur des produits et la technologie à court terme. Mais surtout, notre vision est d'emprunter un chemin vers des systèmes vraiment intelligents, capables d'atteindre le niveau d'intelligence humaine, ce qui nécessite des architectures fondamentalement nouvelles permettant aux machines de comprendre le monde physique, de raisonner, d'avoir une mémoire persistante, etc. Ce n'est pas simplement un problème technologique consistant à faire toujours plus gros et plus puissant.

Quelles sont les limites actuelles de l'IA selon vous ?

Les IA génératives actuelles, tells que les grands modèles de langage (LLM), ne sont même pas au niveau du cerveau d'un enfant de 4 ans. Un LLM ne traite que du texte ou des données transformées en éléments textuels ou numériques. Cela ne suffit pas pour reproduire l'intelligence humaine. Un système ne peut pas comprendre le fonctionnement du monde simplement à partir de textes. La majeure partie de nos connaissances n'a rien à voir avec la langue. Les LLM sont juste une petite composante qui sera réutilisée, mais ce n'est pas la voie pour atteindre une véritable intelligence artificielle générale.

En quoi consiste votre approche ?

Nous avons choisi une approche basée sur des algorithmes appelés JEPA qui tentent d'appréhender le monde dans sa globalité de manière guidée par l'objectif, c'est-à-dire en se concentrant sur l'essentiel sans s'embarrasser des détails inutiles. L'idée est que le système trouve les bonnes représentations abstraites de la réalité contenant uniquement l'information pertinente, lui permettant ainsi de prédire et de planifier des actions pour atteindre un but donné. C'est un peu l'essence de l'intelligence, selon nous.

 

 Envie d’en savoir plus ? Ecoutez l’interview intégrale

www.mondenumerique.info